La chasse aux sorcières

Récit de femmes oubliées

Création 2023

Texte et mise en scène : Sandrine Gauvin
Avec : Isabelle Couloigner
Adrien Deschamps
Sandrine Gauvin
Henri Haubertin
Manon Simier

L’histoire
17 ème siècle dans un village en France. De mauvaises récoltes, des épidémies qui reviennent, des catastrophes climatiques.
Il n’en faut pas plus pour accuser certaines femmes de sorcellerie. Mais qui sont-elles ? Où les trouver ? La chasse aux sorcières commence…

Nouvelle création 2023 !


Fiche descriptive
Spectacle tout public, à partir de 12 ans
Durée : 1h30
Public scolaire : Collège (4 ème / 3 ème ) / Lycée
Dossier pédagogique

Scénographie & lumières : Le collectif du chat
Costumes : Sandrine Gauvin
Musiques : Adrien Deschamps
Merci à Jeanne Champagne et la compagnie
Théâtre Ecoute

Résidence :

Résidence de création (2023) : Orléans (45)

Pourquoi ce projet ?

Depuis plusieurs années, la compagnie monte des spectacles qui puisent leur narration dans de grands évènements historiques comme la construction du mur de Berlin ou encore la Révolution Française. C’est suite à la création de ce 2ème spectacle qui parlait d’Olympe de Gouges, que nous avons eu envie de développer des projets autour de figures féminines.
La chasse aux sorcières… Je n’ai pas souvenir d’avoir étudié cette période pendant ma scolarité et pourtant elle couvre plusieurs siècles de l’Histoire de la France, de l’Europe, de l’Amérique du Nord également.
Des siècles donc : au moyen-âge, puis à la Renaissance, jusqu’à ce que Louis XIV fasse officiellement interdire les procès en sorcellerie en 1670.
Des centaines d’années, durant lesquels des femmes – car cela concernait quasiment exclusivement que des femmes – ont été persécutées, accusées de tout et n’importe quoi, ne pouvant se défendre lors des procès, soumises aux tortures, puis envoyées au bûcher.
Mais qui étaient ces femmes ? Sans doute, celles qui pouvaient poser problème à l’ordre établi, celles un peu trop « libres » dans leur façon de penser, d’agir : les vieilles femmes, les veuves, les femmes nullipares, c’est-à-dire qui n’avaient pas enfanté, donc inutiles à la société.
Pour moi, écrire sur cette période, c’est redonner la parole à ces femmes oubliées.
Sandrine Gauvin
Autrice et metteuse en scène

Contact – Les Productions du Chat qui rêve
06 40 72 01 44 / contact@lechatquireve.fr